dimanche 27 août 2017

Accueil > Expositions > Aperçu d’une nouvelle photographie chinoise

Aperçu d’une nouvelle photographie chinoise

Jing Wang & Fan Xi

, Fan Xi , Jing Wang et Martial Verdier

Dans le cadre du colloque data meta data, Face au déferlement des images, TK-21 présente deux jeunes artistes photographes qui donnent un aperçu suprenant de la vitalité de la scène artistique chinoise contemporaine.

Chine Nouvelle, 1:53 from TK-21 on Vimeo.

La photographie Chinoise est en plein essor, en Chine même et partout dans le monde où résident les artistes expatriés.
Les femmes prennent un rôle de plus en plus important dans cette présence artistique et nous avons choisi de montrer deux jeunes femmes qui représentent à la fois ces deux positions géographiques et aussi deux tendances de la photo créative et plasticienne.

JPEG - 70.9 ko

Jing Wang donne au Selfie une dimension qui nous rappelle que chez un artiste ce n’est pas l’appareil qui fait l’œuvre, mais qu’il se l’approprie pour un projet.
« Sous forme de photographies, performances, vidéos et installations, Jing Wang travaille sur la mémoire individuelle et collective, ainsi que sur la perception de la réalité et la vie quotidienne. Elle construit une œuvre où s’exprime une vision à la fois grave et légère de sa trajectoire personnelle. Avec humour et poésie, elle explore des formes visuelles, propose des narrations entre fiction et réalité, décentre notre regard en introduisant une part d’énigme et d’espoir. »
« C-elle qui m’accompagne est une série d’autoportraits prise avec un smartphone. Jing Wang le pose au sol, se penche au-dessus, puis déclenche la prise de vue à l’aide de son orteil. C’est une démarche photographique décalée où elle ne se dévoile jamais complètement et devient ainsi une créature chimérique. »

JPEG - 593.1 ko

Fan Xi travaille sur la matière même de la photographie, Elle la triture, la malaxe et la transfère puis quelquefois la recolore. Nous sommes dans l’intimité de l’image, la poésie que crée ce décalage par rapport à un tirage standard nous rappelle que la photographie vit en deux temps, la prise de vue et la monstration. Toutes les deux ont leur importance. Si le choix du sujet, le cadrage, la lumière sont essentiels, ils doivent être pensés par rapport à la présentation finale. La photo de presse ne tient pas le mur et la photo plasticienne ne tient pas la page si elles ne sont pas repensées pour cela.
Fan Xi par la déstructuration de ces expositions montre à quel point l’exposition est une performance.

JPEG - 44.9 ko

Commissaire de l’exposition : Li Fang et Martial Verdier

JPEG - 73.1 ko