samedi 26 octobre 2013

Accueil > Les rubriques > Appareil > Allures

Allures

, Maria Cosatto

Associant le fil, le vide et la lumière, la ligne, la surface et le mouvement, l’artiste franco-argentine Maria Cosatto réalise ALLURES, création de la série "architectures fluide-lumineuses" conçue spécialement en 2012 pour l’ECM Le Chaplin de Mantes-la-Jolie à l’occasion de l’exposition Seuils- Lumière.

ALLURES, 2012

La forme et le sens de cette création s’appuient sur l’idée du renouveau : les motifs lumineux d’une vidéo-projection arpentent un amas métallique déployant une partition visuelle faite de micro- événements, de masses mouvantes, de volumes et de passages profilés. L’oeuvre se réinvente dans un mouvement perpétuel questionnant les notions d’identité, de frontière et particulièrement, la notion du vivant.

ALLURES permet au visiteur d’éprouver la force expressive du dessin, de l’objet et de l’animation numérique imbriqués dans une construction insaisissable à la fois indivisible et multiple. Le spectateur entreprend une expérience immersive. Incité à la rêverie par la sensualité des matières et du mouvement, il établit une relation avec l’œuvre et interroge le regard et le visible.

ALLURES et le Val Fourré, deux entités en transformation.
L’Espace Culturel Multimédia Le Chaplin est situé au cœur du Val Fourré. Ce quartier de Mantes-la-Jolie, l’un des lieux symboles du malaise des banlieues, l’exemple d’un urbanisme daté, fiché, stigmatisé, est aujourd’hui transformé. La réhabilitation du quartier a été engagée dans les années 1990 et le travail de requalification se poursuit.

L’axe fort du renouveau est toujours le réaménagement des espaces publics : résidentialisation de logements, restructuration de la trame viaire (chemins, rues, grands axes, réseau de voies transversales), remodelage des espaces publics, création d’espaces paysagers.

Au cours des vingt dernières années, treize tours et quelques barres ont été démolies. D’autres barres ont été simplement "grignotées", ajourées : des logements au rez-de-chaussée ont été ôtés pour créer des passages facilitant la circulation entre les îlots.

Circulation, trame, réseau ; requalification, renouveau, "grignotage", mais encore, transmission, circuit, ajours, ont été les mots-clefs pour la réalisation d’ALLURES.

Val Fourré et ALLURES sont deux entités en transformation continue et dynamique. Tandis que le Val Fourré se métamorphose par la rénovation de l’espace urbain, l’installation ALLURES se réinvente sans cesse à travers le dialogue entre matière et animation numérique projetée. Le statut des matériaux "pauvres" et inertes change et l’image émergeante évoque l’organique, le vivant ; tout ce qui est « en train de devenir ».

Voir en ligne : http://www.maria-­cosatto.com

SEUILS-LUMIERE- exposition en binôme - du 14 mai au 30 juin 2012,
Anne-Sarah LE MEUR, Outre-Ronde, 2000-2012, installation cylindrique interactive,
Maria COSATTO, Allures, 2012, architecture fluide-lumineuse

ALLURES est une coproduction de l’ECM le Chaplin

Allure est visible à Paris en contactant l’artiste